dimanche 14 mai 2017

prolongation dans le torchis!

Encore quelques jours  de travail
Nous avons bien travaillé la semaine dernière mais on n'a pas fini, donc on remet ça demain lundi et mardi.
On ne s'en lasse pas! en plus vendredi il a fait très beau et nous étions nombreux.
 Il y a du travail pour tout le monde et on peux changer de poste pour apprendre toutes les opérations. Le tressage laisse les mains propres.

Et regardez comme un mur de paille tressé c'est agréable! dommage qu'on ne puisse le laisser tel quel!

L'argile est un peu plus salissant oui! mais c'est tellement agréable! on mélange l'argile avec la paille le tout bien mouillé pour que ça colle bien.




à mains nues ou avec des gants chacun sa technique

Les choses avancent. Voila le mur est vendredi soir...
 mais il en reste encore, si ça vous tente venez nous rejoindre.


 Voyez ce beau mur intérieur qui attends !
Gwenolé

mercredi 10 mai 2017

Des nouvelles des torchis à Argelouse

De paille et d'argile!
Fin de la deuxième journée du chantier participatif. Nous avons les mains qui chauffent soit par l'argile soit par la paille! Nous ne sommes que trois mais c'est un trio efficace!
d'abord il faut préparer l'argile.

Nous réutilisons les vieux torchis qui ont été démontés. Ils sont réduit en poudre puis remouillés et malaxés,

Mmmm! que c'est agréable de patauger dans l'argile!




pendant ce temps, il faut mettre la paille de seigle à tremper pour la ramollir ...



... pour en faire des tresses qu'on tisse sur les barreaux. Il y a un tour de main pour y arriver. au bout de deux jours on est parfaitement au point!



ensuite on applique le torchis des deux cotés. mais il existe d'autres manières de monter les torchis, nous les expérimentons toutes.

Pas facile au début!


Petit à petit les murs se couvrent de tressage de paille de seigle donnant une ambiance particulière, très chaude.


jolie mur de paille qu'on enduira de torchis demain.

C'est très agréable comme travail. Déjà l'argile est doux sous les doigts, et la paille est souple et sent très bon. Et puis c'est un très grand plaisir de voir renaître ce bâtiment de plus de 230 ans sous nos doigts! on entendrait presque le bruit du tour du potier  de l'époque.


La façade sud commence à avoir fier allure!

Le chantier n'est pas fini! nous y seront encore demain, jeudi et vendredi, et certainement en début de semaine prochaine. Il y a de la place, vous pouvez encore vous inscrire ou simplement venir nous voir pour découvrir et nous soutenir.
A bientôt?
Gwenolé






jeudi 4 mai 2017

colloque à Sabres


Des hommes et du fer en Aquitaine
XIIIe-XXe siècles
Le Fer est le pendant de la céramique: transformer par le feu un minerai en un matériaux utilisable par l'Homme et parfois les deux vont ensemble. En effet pour transformer le fer il faut des structures en argiles (fours et autres) les savoirs faire s’interpénètrent. Certains croient encore que dans notre région il n'y aurait que du sable?!? et ben non! il y a aussi de l'argile et du minerai de fer sous différentes formes ( garluche, minerai des marais, carapaces ferrugineuses etc... qui ont été utilisées depuis toujours par les habitants du lieu. De nombreuses forges ont produit du fer par le passé et jusqu'au XXe.siècle!
Voila un joli programme ou je présenterais  l'historique de la métallurgie de Belin-Béliet et le projet du musée.
Gwenolé





mardi 2 mai 2017

Sauvetage d'un ancien atelier de potier à Argelouse (Landes)


Souscription, faites un don!
Souvenez vous de l'exposition sur les potiers d'Argelouse pendant la 10 ème tessonnade à Argelouse. Depuis les choses avancent! Un grand projet se met en place pour sauvegarder cet ensemble de potiers de Larrival à Argelouse.
Pour résumer: un des bâtiments date de 1781 et était un atelier de potier vraisemblablement depuis cette date. Ce bâtiment était en très mauvais état mais il a été décidé de le sauver aussi.
Les travaux avancent depuis le mois d'avril. Il a été démonté, restauré et remonté avant qu'un chantier participatif lui rende ses torchis tout neuf (voir article précédent)

Façade sud de l'atelier de 1781
restaurée et remontée

façade Est remise à neuf

essais de torchis
vue intérieure




















Pour le bâtiment central, dit l'auberge, datant de 1777 , un gros financement a été acquis mais pour l'instant il n'y pas de subventions pour l'atelier du potier. Un dossier a été déposé à la Fondation de France dans la catégorie "immeuble industriel et artisanal" et une souscription est lancée pour aider au financement de sa restauration.
C'est sur ce bâtiment que nous allons refaire le torchis entre le 9 et le 12 mai.
Soutenez ce projet.
www.fondation-patrimoine.org/51253


jeudi 27 avril 2017

Torchis à Argelouse

Sauvetage d'un atelier de potier de 1781
Sauvé par la mairie, démonté, restauré, il est en cours de remontage. Vous voulez participer au remplissage des murs et apprendre les différentes techniques ou simplement venir nous aider et nous soutenir pour défendre un beau projet patrimonial, faites vous connaitre, nous vous attendons!
Gwenolé


mercredi 4 janvier 2017

Belin-Béliet, un siècle de photographies

L'histoire en photos
L’association des amis du musée d’Histoire locale du Parc Lapios présente les samedi 14 et dimanche 15 janvier une exposition de photos et de cartes postales retraçant un siècle de vie belinétoise.
On y découvre, sur près de deux-cents photos, les aspects disparus de la commune, son activité industrielle passée, l'usine Cazenave,  les fonderies et tuileries, mais aussi son patrimoine architectural et le foisonnement des petits commerces d'une époque révolue.


L'association organisatrice de l'exposition, créée en 2014, s'est donné pour but la réouverture du musée créé par Jean-Louis Brouste,  inauguré le 25 juillet 1985 dans le bâtiment communal du parc Lapios, et fermé il y a quelques années pour des raisons de sécurité.
Des bénévoles ont entrepris l'inventaire des objets et pièces archéologiques réunis par l'inlassable Jean-Louis, décédé en 2011, afin de libérer le local et de permettre le commencement des travaux d'aménagement et de mise aux normes promis par la municipalité.
Le musée contient des richesses patrimoniales exceptionnelles et  son intérêt pédagogique est primordial. Sa réouverture permettra aux Belinétois anciens et nouveaux, et surtout aux enfants des écoles de découvrir l'histoire de notre commune dont la transformation rapide efface toutes les  traces des activités passées.
Les photos  présentées les 14 et 15 janvier témoignent du riche passé de notre commune. Une partie de l'exposition rend hommage au travail de Jean-Louis Brouste et  présente l'historique du musée et de ses activités depuis sa création en 1985.

Samedi  14 janvier de 14 h à 18 h
Dimanche 15 janvier, de 10 h à 18 h
Salle des fêtes de Béliet, place des frères Estrémé.
Vin d'honneur offert dimanche 15 à 11 heures.
L'assemblée générale de l'association aura lieu dans la même salle, le samedi 14 à 18 h 30.

vendredi 9 décembre 2016

programme séminaire expérimentation en Sciences humaines

une belle journée en perspective!
programme de la journée à la Maison de l'Archéologie et de l'Ethnologie  à Nanterre ce jeudi 15 décembre.

dimanche 4 décembre 2016

Une démarche expérimentale en sciences humaines

La tessonnade et les expérimentations sur les jarres à goudron 
à 
Paris

Organisé conjointement par les associations étudiantes d'APERA de l'université de Paris 1 et d'AJCN 395, de l'université de Paris 10, un séminaire intitulé:
"Vers une systématisation de la démarche expérimentale 
en Sciences Humaines", 
va se tenir à Paris le 15 décembre. 

J'aurais le plaisir d'y présenter:
« La problématique des jarres à goudrons gallo-romaines dans les Landes de Gascogne, l'apport de l'archéologie expérimentale pour la compréhension de leur montage et la production de goudron de pin. »

Je sais que Paris c'est loin! mais j'espère que nous serons nombreux à cette rencontre où démarches, méthodologies et propositions de synthèse sur l'outil -Expérimentation- seront discutées.
Gwenolé

samedi 29 octobre 2016

nouvelle conférence à Hostens

La vie quotidienne au Moyen-Âge dans la Grande Lande
Ve-XVe siècles
Gwenolé Belbéoc'h

Le moyen-âge dans la Grande Lande n'est pas encore bien connu mais jour après jour les découvertes se succèdent et viennent nous éclairer sur la vie quotidienne des gens qui vivaient ici entre lande, forêt et lagunes.
C'est une longue période qui va du Ve au XVe siècles. Elle a vu passer les Wisigoths, les Arabes,  les Normands , puis une période anglaise qui se terminera par la guerre de cent ans.
Entre les textes, les bâtis (églises, châteaux) et les découvertes archéologiques (céramique, verre, métaux …) un voile se lève petit à petit sur leur mode de vie centré autour de l'élevage et de l'agriculture. Ils entretenaient des moulins, produisaient un peu de fer et fabriquaient leurs poteries. A la fin du moyen âge ils vivaient dans des maisons en torchis souvent couvertes de tuiles.
La céramique nous apprend beaucoup sur leur organisation avec la vaisselle utilitaire qu'ils fabriquaient sur place, la vaisselle d'importation venue de plus loin qui laisse entrevoir des circuits de distributions et un réseau de communication.
C'est une très longue période qui part du déclin de l'empire romain jusqu'à la fin de la guerre de cent ans : Une charnière de 5 siècles pour passer de la fin du monde Antique au seuil des époques modernes !
C'est dire l'importance du Moyen Âge dans l'histoire de notre région.
Rendez-vous
25 novembre 2016
20h30
Salle des fêtes Hostens
Entrée gratuite


mardi 27 septembre 2016

Un aperçu de la céramique du Bas Moyen Âge dans le sud de la Gironde et le nord des Landes.

Le mobilier archéologique dans le Bazadais.
Le voila, tout chaud, il vient de paraître ! Dans les cahiers du Bazadais. Vous trouverez également en annexe les expérimentations des tessonnades.
Résumé:
Belbéoc’h Gwenolé, « Un aperçu de la céramique du Bas Moyen Âge dans le sud de la Gironde et le nord des Landes », Les Cahiers du Bazadais, no 191, décembre 2015.
Le sud de la Gironde et le nord des Landes, zones réputées insalubres, sableuses et peu urbanisées, sont longtemps restés à l’écart des recherches archéologiques. Pourtant, cette région n’a jamais été délaissée par les hommes. Nombre d’archéologues se sont intéressés à la prospection fastidieuse des immenses labours forestiers. Plus de 28 ans de prospection de tous les labours et autres ouvertures de terrain ont permis d’enrichir la carte archéologique de la zone. Ce quadrillage, secteur par secteur, donne un aperçu de plus en plus précis de l’occupation humaine, toutes périodes confondues, et révèle pour la période médiévale une occupation discrète, dans les bourgs ou dans les « quartiers », dispersée dans la lande et regroupant de petites communautés. La céramique remonte des labours. Elle permet de dater, mais aussi d’évaluer les niveaux de vie, de mettre en évidence des échanges, parfois avec des régions éloignées, et de comprendre l’originalité des modes de vie au Moyen Âge. Après une présentation du contexte, l’inventaire des sites et la synthèse de la céramique, cet article présente la répartition typologique des couvercles et des bassines, s’interroge sur les techniques de montage. Il expose enfin des éléments nouveaux sur l’atelier potier de l’Argileyre, à Saint-Symphorien.
Mots-clefs : atelier potier de l’Argileyre (Saint-Symphorien), céramique, habitat, prospection des labours, vaisselier médiéval.


Pour tous ceux qui s'intéressent à l'histoire médiévale de la région ou à l'histoire de la céramique, bonne lecture !
Vous retrouverez les cahiers du bazadais sur internet:www.cahiersdubazadais.fr
Gwenolé